Haut de page

Test du livre-photo Saal Digital 28x19

Saal Digital m'a proposé de tester un de leurs livres-photos. Cela tombait bien car j'avais justement une série d'images du Bassin d'Arcachon à faire imprimer sur ce type de support. Mon choix s'est porté sur le livre-photo au format 28x19 de 40 pages en finition brillante.
Par le passé, j'avais déjà eu l'occasion de tester le livre-photo de Saal Digital et vous pouvez lire mon article sur le site BonPlanPhoto.

Site de Saal Digital : http://www.saal-digital.fr/livre-photo/

La mise en page et la commande

L'élaboration du livre-photo se fait à l'aide d'un logiciel dédié à télécharger sur le site de Saal. L'installation de cette version 4.0.59 se fait simplement et rapidement.
Avant de commencer la mise en page, il faut choisir le type de produit à créer (en plus du livre-photo, Saal propose des tirages, des posters, des tableaux...), son format et les options de finition. Le nombre de pages est également choisi à cette étape, mais il est possible de le faire varier par la suite. Un code barre sera imprimé sur la troisième et la quatrième de couverture. Il est possible de le faire disparaître moyennant une option à 5 euros : un peu mesquin et surtout un tarif très exagéré...
La deuxième et la troisième de couverture sont personnalisables. Là où les autres prestataires ne permettent que d'avoir une page blanche, Saal offre la possibilité d'y placer des photos, du texte ou un simple fond (de couleur ou texturé). L'idée est intéressante, mais il ne faut pas perdre de vue que ces pages sont considérées et facturées comme des pages intérieures du livre-photo. Logiciel de création du livre-photo Saal Digital
Logiciel de création du livre-photo Saal Digital
L'interface du logiciel, à base d'icônes, est claire et intuitive. Il est possible de vraiment personnaliser le livre et d'obtenir ainsi un ouvrage correspondant à ses souhaits. Un titre peut être apposé sur la tranche, des zones de textes peuvent être disposées à n'importe quel endroit en mélangeant couleurs et polices de caractères. Les photos sont placées où on le souhaite, redimensionnées à notre guise et même être pivotées selon n'importe quel angle.
Certaines fonctionnalités sont cependant manquantes ou peu agréables à utiliser. Ainsi, s'il est possible de placer une image en fond de page, elle occupera en fait la double-page en entier. Pour ne l'avoir en fond de page que sur l'une des deux pages (de droite ou de gauche), il faut se débrouiller soi-même en la plaçant de façon à ce qu'elle déborde de la zone d'impression. Les alignements sont parfois délicats, surtout quand on agit sur un groupe de plusieurs images, et l'harmonisation de l'espacement entre les photos pas toujours facile à appréhender. Il est toutefois possible de placer chaque image (ou zone de texte) précisément au millimètre près.
Quand la conception est terminée, il est temps de passer la commande. Après avoir saisi ses coordonnées et payé en ligne, les pages du livre sont préparées, un processus qui prend quelques minutes, avant d'être transmises chez Saal. C'est simple et efficace, même si cela prend un peu de temps (tout dépend de la vitesse de la connexion à Internet).

Les tarifs

Ce livre-photo au format 28x19 de 40 pages imprimé sur du papier photo autorisant une ouverture à plat est facturé 43,35 euros (il en aurait coûté 5 euros de moins avec des pages mates et non brillantes). Je trouve ce tarif relativement correct : cela fait grosso-modo un euro la page, pour une sortie sur du beau papier et dans un format proche du A4. À cela, il faut ajouter les frais de port de 4,95 euros. Là encore, c'est relativement correct.
Il est à noter que Saal Digital, à l'instar de ses concurrents, fait bénéficier les nouveaux clients d'une réduction de prix et pratique régulièrement des promotions.

Le délai de livraison

Huit jours se sont écoulés entre la commande et la livraison. Le produit est imprimé en Allemagne puis transite par DHL jusqu'à un centre de distribution de la Poste en France avant d'être acheminé au domicile, d'après ce que j'ai compris du processus de suivi sur le site, plutôt détaillé. La livraison s'effectue contre signature, donc en pleine journée pendant que les gens travaillent, ce qui oblige à passer le lendemain au bureau de Poste pour retirer l'enveloppe.
Si le délai de production et livraison est correct, j'aurai préféré avoir la possibilité de me faire livrer en point-relais.

Le conditionnement

À l'origine, le livre-photo devait être soigneusement emballé dans une solide enveloppe cartonnée. C'est tout au moins ainsi que j'avais reçu un premier livre-photo Saal Digital. Cette fois, cette enveloppe cartonnée est arrivée en bonne partie ravagée, il n'y a pas d'autre mot. Les coins étaient explosés, complétement cornés, et du solide scotch blanc avec le logo de la Poste française avait été mis tout autour. À l'intérieur, une pochette en matière type "bulle" se baladait, vide, tandis qu'une autre pochette en plastique contenant elle-même le livre-photo se trouvait à côté. Il va sans dire qu'à l'origine cette pochette se trouvait dans celle en matière "bulle". Colis dans lequel est arrivé le livre-photo Saal Digital
Colis dans lequel est arrivé le livre-photo Saal Digital
Pour moi, il est clair que le conditionnement d'origine de Saal Digital était soigneusement fait, mais que tous ces dégâts ont eu lieu lors du transport entre l'Allemagne et la France, soit chez DHL, soit à la Poste... Emballage du livre-photo Saal Digital
Emballage du livre-photo Saal Digital
Bilan, malgré les deux enveloppes, en carton et matelassées (celle-ci n'ayant pas servi, ou au moins pas pendant tout le transport), le livre-photo est arrivé avec les coins légèrement abîmés. Les coins du livre-photo Saal Digital
Les coins du livre-photo Saal Digital

Le produit

Dès la prise en main, on sent que le livre est de qualité. La reliure est propre et permet une ouverture à plat de l'ouvrage, ce qui est appréciable dans le cas de panoramiques placés sur deux pages. Elle semble solide et devrait tenir dans le temps.
Les pages sont épaisses mais agréables à feuilleter et elles restent suffisamment souples pour que l'on n'ait pas l'impression d'en avoir pris plusieurs lorsqu'on les tourne.
La finition brillante des pages met bien en valeur les photos. Je craignais que cette finition n'entraîne des reflets indésirables en regardant le livre près d'une source de lumière, mais cela reste très contenu et n'est en aucun cas gênant. Je n'ai pas noté non plus de traces de doigts indésirables sur les pages après avoir feuilleté l'ouvrage, ou tout au moins pas plus qu'avec une finition mate. C'est un point plutôt positif.
Dans l'ensemble, les couleurs sont très bien rendues, fidèles aux photos que je pouvais voir sur l'écran de l'ordinateur. Les pages intérieures du livre-photo Saal Digital
Les pages intérieures du livre-photo Saal Digital
La saturation est juste comme il faut, donnant une impression assez flatteuse. Je trouve juste que certaines zones sombres sont justement un peu trop sombres, tirant un peu trop vers le noir profond. La photo en noir et blanc que j'avais insérée sur l'une des pages ressort très bien, avec de belles nuances de gris.

Conclusion

Hormis le souci de l'emballage qui a impliqué que certains coins du livre sont arrivés un peu abîmés, le livre-photo Saal Digital m'est apparu comme étant une réussite avec une finition et une impression de haute qualité. Le prix est par ailleurs tout à fait correct pour un objet de cette qualité.

Les +
Possibilités du logiciel de mise en page.
Qualité d'impression.
Finition (reliure...).
Rapport qualité-prix.
Les -
Logiciel de mise en page pouvant être un peu compliqué pour un néophyte.
Pas de livraison en point-relais.
Option ridicule (et payante !) de suppression du code-barre.

RSSTwitterGoogle+Flickr500pxContact

©2006-2017, Stéphane Bon