Haut de page

Porto

Cathédrale, Torre dos Clérigos et Palais de Cristal

Mardi 27 septembre 2016
Cette belle journée nous aura vus improviser notre parcours en ville, même si nous avions une idée de ce que nous souhaitions voir. Bilan : plus de 15 kilomètres dans les jambes et des images plein la tête.
Nous quittons l'hôtel après 09h00 pour nous diriger vers la cathédrale où nous prenons un billet jumelé à 5 euros pour visiter le cloître et la Torre dos Clérigos. Ce n'est pas seulement le cloître qu'il nous est donné de voir, mais carrément un petit musée avec de magnifiques objets religieux (ciboires, calices et autres pièces en argent sculpté) mais également de gros livres d'époque aux couvertures de cuir travaillé fermant avec des serrures. Les pièces visitées sont richement meublées et décorées, dont l'une avec de superbes plafonds peints. Cloître de la cathédrale
Cloître de la cathédrale
Pour faire la seconde visite au programme, direction le nord-ouest pour rejoindre l'église Dos Clérigos. L'intérieur est somptueux avec une nef elliptique et un maître-hôtel surmonté d'un trône en marbre polychrome, oeuvre de l'architecte italien Nasoni qui a laissé sa marque dans de nombreux édifices de la ville. Maître-hôtel de l'église dos Clérigos
Maître-hôtel de l'église dos Clérigos
Nous entamons ensuite la montée dans la tour adjacente à l'église. Elle se fait assez aisément en raison des différents paliers présentant une exposition de pièces religieuses et de belles vues plongeantes sur la nef de l'église. La seconde partie de l'ascension est un peu plus ardue et étroite, mais nous atteignons le sommet d'où se dévoile une vue à 360° sur Porto. Ces deux visites, le cloître et la tour, valent vraiment le coup et nous ont enchantés.
C'est l'heure de manger et nous rebroussons chemin en direction du Mercado do Bolhão où, pour un prix défiant toute concurrence, nous prenons un bon repas (sardines et boulettes de morues) dans l'un des restaurants repérés hier sous les halles.
Il est temps de se remettre en route pour retourner vers la Torre dos Clérigos : le parc de la praça de Lisboa tout proche est l'endroit rêvé pour déguster les pastéis de nata achetés au marché.
Direction le Centro Portuguese de Fotografia. L'édifice, une ancienne prison, est en travaux, si bien que plusieurs salles sont fermées au public dont celle avec l'exposition des anciens appareils photos. Dommage... C'est celle qui m'intéressait le plus. Nous nous contentons de l'exposition de photographies qui me laisse dubitatif... Pas vraiment ma tasse de thé. Centro Portuguese de Fotografia
Centro Portuguese de Fotografia
La Livraria Lello est toute proche : nous allons voir cette fameuse librairie qui aurait inspiré l'auteur de Harry Potter, mais nous ne regardons que la façade car l'entrée est payante (de 3 à 5 euros, déductible en cas d'achat de livre... Faut pas pousser) et l'endroit est bondé.
À deux pas se trouvent deux églises côte à côte, séparée par un muret de moins d'un mètre de large : celle do Carmo et celle das Carmelitas. Autrement dit, les hommes à droite, les femmes à gauche. Une des façades de la première église est couverte d'azulejos alors que l'intérieur de la seconde, où se déroule une messe, est richement décoré.
Nous remontons la rue de Cedofeita avant de bifurquer dans la rue Miguel Bombarda. Plusieurs oeuvres de street-art émaillent ses murs et de nombreuses galeries d'art occupent ses boutiques. Cette rue mérite le détour. Autant je suis plutôt réfractaire aux tags et autres graffitis sans génie, autant ces fresques peintes par Hazul Luzah ou Costah sur des murs aveugles me plaisent beaucoup. Fresque dans la rue Bombarda
Fresque dans la rue Bombarda
De là, nous arrivons au jardin du Palácio de Cristal où trône une étrange construction en forme de dôme qui m'évoque une soucoupe volante posée là au milieu des arbres et des fleurs. Il s'agit en fait d'un auditorium construit en 1956. Auditorium du Palácio de Cristal
Auditorium du Palácio de Cristal
Nous nous demandons s'il est toujours en service car plusieurs vitres sont cassées et les abords du bâtiment donnent l'impression de ne pas être entretenus, mais des gens travaillent à l'intérieur. Le jardin offre de beaux belvédères avec des points de vue sur le Douro et les ponts de Porto. Par endroits, des paons déambulent en liberté. L'endroit est calme, reposant.
Nous regagnons l'hôtel via la Praça da Liberdade, mais nous faisons au préalable un saut à la superette du coin pour y acheter de quoi manger ce soir.
Une bonne douche, un peu de repos : c'est reparti ! Nous traversons le pont Dom Luis I. Le soleil se couche là-bas, à l'ouest, sur l'océan, derrière la ville, les quais s'illuminent... Un joli moment que nous savourons accoudés à la rembarde du pont, plusieurs dizaines de mètres au-dessus du fleuve.
Nos pas nous mènent jusqu'au Mosteiro da Serra do Pilar qui domine le Douro depuis Vila Nova de Gaia. La vue sur Porto depuis l'esplanade est magnifique : le pont illuminé, le fleuve et ses berges, le ciel aux teintes orangées... Je n'ai pas pu emporter mon trépied pour ce séjour (pas de bagage en soute), mais je trouve quand même quelques endroits où poser l'appareil pour prendre des photos. Coucher de soleil sur Porto
Coucher de soleil sur Porto
Nous pique-niquons là : un verre de Porto, des chips de pomme, du pain, du jambon et du fromage. Que demander de plus pour être heureux ?
Avant de rentrer à l'hôtel pour un repos mérité, nous faisons un détour par la cathédrale éclairée et la Praça da Liberdada.

                   Diaporama de photos du Portugal
RSSTwitterGoogle+Flickr500pxContact

©2006-2017, Stéphane Bon