Haut de page

Barcelone

En passant par Montjuïc et le parc de la Ciutadella

Samedi 16 décembre 2017
La journée débute sous un grand ciel bleu par la descente de notre rue jusqu'à la place d'Espagne. Nous montons au dernier étage de l'ancienne arène reconvertie depuis 2011 en centre commercial. De là, la vue s'étend à 360° sur Barcelone et notamment sur la colline de Montjuïc, notre prochaine destination. Le Musée National d'Art de Catalogne
Le Musée National d'Art de Catalogne
Nous remontons l'avenue dont l'entrée est marquée par deux campaniles d'aspect très vénitien et montons jusqu'au Musée National d'Art de Catalogne, un monument massif assez impressionnant. Nous le contournons pour arriver sur l'un des principaux sites des Jeux Olympiques de 1992. Tour Calatrava
Tour Calatrava
La Tour Calatrava à la forme originale et élancée y côtoie le stade olympique. Il n'y a pas grand monde à se promener à cette heure et nous en profitons pour nous faufiler jusqu'à l'entrée du stade pour bénéficier d'un belle vue sur la pelouse et l'enceinte sportive. Le stade olympique de Barcelone (JO de 1992)
Le stade olympique de Barcelone (JO de 1992)
Nous repartons à l'assaut de la colline, croisant quelques personnes qui courent, les Barcelonais semblant assez sportifs, et nous aboutissons au château juché au sommet. Un sympathique sentier permet d'en faire le tour en ayant une vue imprenable sur la ville et son impressionnante zone portuaire. Certes celle-ci n'est pas la partie la plus jolie de la ville, mais la voir permet de se rendre compte de l'importance du commerce maritime pour Barcelone.
Le centre-ville est assez rapidement gagné en passant par la place de l'Armada qui surplombe le quartier de Poble Sec.
La Rambla de la Mar est, une nouvelle fois, le cadre de notre pique-nique quotidien. Il est 15 heures : nous avons adopté le rythme de vie espagnol !
Mais il est déjà l'heure de se remettre en route. Nous longeons le Port Vell qui abrite toujours autant de yachts de luxe et doit être le cadre d'une réunion de propriétaires de Maserati si j'en juge les voitures sur le parking...
Le front de mer est l'objet d'une longue et agréable balade. En ce samedi après-midi, il y a du monde partout, ce qui nous change bien de ce matin, la plupart des gens flânant, les autres faisant du sport. Après l'ancien port olympique reconverti en marina aux nombreux restaurants, nous traçons jusqu'à la plage de la Bogatell avant de rebrousser chemin pour remonter entre deux grandes tours au niveau du casino flanqué de Peix, sa sculpture moderne, imposante, en forme de poisson, signée Franck Gehry. La Tour Mapfre près de l'ancien port olympique
La Tour Mapfre près de l'ancien port olympique
La gare de França est laissée de côté pour déambuler, comme hier soir, dans le quartier El Born. Je l'ai déjà écrit, mais avec ses ruelles piétonnes, ses places animées, ses portes cachant de superbes cours intérieures et ses boutiques-ateliers d'artisans, c'est vraiment notre quartier coup de cœur, à des années du clinquant et du tape-à-l'œil des Ramblas, temple du tourisme de masse. Décorations de Noël dans le quartier El Born
Décorations de Noël dans le quartier El Born
Nous explorons ce dédale de ruelles, bifurquant au gré de nos envies, attirés par une chorale chantant du gospel en pleine rue, ou par le joli bâtiment du El Born CCM, d'anciennes halles reconverties en centre culturel et archéologique.
Nos pieds commencent à souffrir. Nous mettons le cap sur la cathédrale puis, via les ruelles du Barri Gotic, sur les Ramblas noires de monde pour rejoindre la place d'Espagne. Nous montons à nouveau sur le toit-terrasse des arènes pour admirer Barcelone by night. Au pied du Musée National sur la colline de Montjuïc, un spectacle coloré et lumineux a lieu avec les fontaines. Nous nous y rendons pour arriver juste au moment où... tout s'arrête ! Il faut dire qu'il est 21 heures...
Demi-tour, nous voilà à nouveau place d'Espagne. Il est temps de regagner notre logement. Le GPS du téléphone ? Ah oui, c'est vrai, il indique 34,5 kilomètres parcourus dans la journée. Je savais qu'on avait bien bourlingué, mais je ne m'attendais pas à une telle distance. Notre bière Moritz, brassée à Barcelone, n'en est que plus méritée !
Dimanche 17 décembre 2017
C'est notre dernier jour dans la capitale catalane et, après avoir rendu les clés de notre appartement, nous descendons en métro jusqu'à la place de Catalogne pour nous promener du côté de la cathédrale, nos sacs pleins sur le dos. Il fait beau, la ville est encore relativement calme. Nos pas nous guident, au hasard, jusqu'au passage de la place du Roi pour visiter l'exposition gratuite dans le bâtiment des archives. Elle est consacrée à un attentat de l'ETA à Barcelone le 19 juin 1987, une voiture piégée ayant explosé devant le centre commercial Hipercor faisant vingt-et-un morts.
Nous ressortons pour déambuler dans les ruelles où sont pendus des drapeaux catalans ou de gros nœuds jaunes des partisans de l'indépendance de la Catalogne. Un référendum sur le sujet est prévu pour le 21 décembre.
Des musiciens jouent dans les rues et il y a même une cantatrice à proximité de la cathédrale. Cela donne une ambiance bien sympathique ! Arc de Triomphe
Arc de Triomphe
Nous arrivons à l'Arc de Triomphe et il y a là nettement plus de monde. Les barcelonais, mais aussi les touristes, sont de sortie. Dans le parc de la Citadelle voisin, des gens se promènent, d'autres courent ou font du taï-shi. L'endroit est très agréable, même si certains bâtiments ont fermés comme le Castells dels Tres Dragons ou l'ancienne serre juste à côté. Au cœur du parc se dresse le Parlement Catalan, entouré d'orangers. Un peu plus loin, près des lacs, nous sommes séduits par une magnifique cascade dégringolant d'un monument de pierre. Juste à côté, une bonne quarantaine de personnes s'adonnent à la sardane, une danse typiquement catalane.
Nous pique-niquons dans le parc, sous des orangers, accompagnés par les cris des perruches vertes. La cascade monumentale du parc de la Ciutadella
La cascade monumentale du parc de la Ciutadella
Un peu de repos et c'est reparti, direction le quartier El Born, moins animé ce dimanche. La majorité des boutiques d'artisans ont le rideau de fer baissé et il est difficile d'imaginer ce qu'il se cache derrière. Nous faisons halte au Centre de Cultura ì Memòria du quartier pour voir à la lumière du jour les boules géantes suspendues à la structure métallique de l'ancien marché couvert. Elles nous font moins d'effet qu'hier, avec l'éclairage artificiel.
Du côté de la cathédrale, nous achetons des torrons, des sortes de nougats catalans, de quoi combler les derniers espaces libres dans nos sacs à dos ! Les Ramblas, noires de monde, sont rapidement traversées pour aller jeter un coup d'œil au bâtiment blanc et moderne du MACBA dans le quartier El Raval, et nous retournons place de Catalogne pour prendre l'Aerobus A1 qui nous mène à l'aéroport.
Adios Barcelone.

                   Diaporama de photos d'Espagne
RSSTwitterGoogle+Flickr500pxContact

©2006-2018, Stéphane Bon