Haut de page

Barcelone

Premiers pas dans Barcelone

Mardi 12 décembre 2017
Pour ce séjour à Barcelone, le vol direct avec Vueling n'arrivant que tard dans la soirée, nous avons préféré partir avec la compagnie Brussels Airlines au départ de Nantes, avec une escale de 20 minutes à Bruxelles. C'est court, n'est-ce pas ? Surtout quand le premier vol part avec 45 minutes de retard en raison du mauvais temps sur la Belgique... Heureusement, le second vol a lui-même presque une heure et demie de retard, si bien que nous pouvons le prendre sans souci. Petite poussée d'adrénaline, tout de même...
Notre bel avion rouge aux couleurs de l'équipe nationale belge de football atterrit à Barcelone aux alentours de 17h00.
Pour rejoindre le centre-ville et la Place d'Espagne, nous prenons l'Aerobus, pratique et pas cher. De là, nous gagnons à pied notre studio Pierre et Vacances sur la rue Carrer de Sants, pas très loin du stade du FC Barcelone. À peine le temps de nous installer dans ce confortable logement, et nous voilà repartis à pied pour explorer les alentours, redescendant vers la Place d'Espagne. Nous finissons dans le quartier Sant Antoni pour dîner à la Fàbrica Moritz, un restaurant bien fréquenté installé dans une vieille brasserie fondée en 1856 par un alsacien.
Mercredi 13 décembre 2017
Nous quittons notre appartement sur les coups de 10 heures après avoir acheté de quoi manger dans la supérette voisine. Nous partons à nouveau en direction de la Place d'Espagne mais nous bifurquons avant pour rallier la gare de Sants, descendre l'avenue de Rome et déboucher sur le Passeig de Gracia, une large avenue qui n'est pas sans nous rappeler les Champs Elysées avec ces bâtisses aux façades de pierre abritant au rez-de-chaussée des boutiques de luxe. De là, nous rejoignons la Place de Catalogne, entre vieille ville, quartiers plus récents et les fameuses Ramblas. Il y a là beaucoup plus de monde que dans les quartiers traversés plus tôt.
Nous arrivons rapidement à la cathédrale de Barcelone. En cette période de Noël, des chalets se trouvent sur la place devant l'édifice, empêchant d'avoir du recul pour bien admirer le portail gothique. Gothique est d'ailleurs l'adjectif associé à cette partie de la ville, la plus ancienne avec ses ruelles tortueuses. Clocher de la cathédrale de Barcelone
Clocher de la cathédrale de Barcelone
Nous y déambulons en suivant vaguement un itinéraire indiqué dans notre Guide du Routard. Fidèles à nos habitudes, nous aimons emprunter de temps en temps une petite rue qui nous inspire, pour gagner une place oubliée, juste entr'aperçue au détour d'un carrefour. C'est ainsi que nous débouchons sur la place Sant Felip Neri, avec sa fontaine à l'ombre d'un grand arbre. Plusieurs films ont été tournés ici, Le Parfum ou Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen. Un peu plus loin, nous nous faufilons dans la cour austère d'un bâtiment. Au-dessus de nous, le puits de lumière carré est l'occasion de prendre une chouette photo, tandis que juste à côté se trouvent les quelques colonnes antiques du Temple d'Auguste. Cour intérieure près du Temple d'Auguste
Cour intérieure près du Temple d'Auguste
Cette partie de Barcelone ne manque pas de charme, en dépit des nombreux tags qui tapissent les murs, y compris sur les fresques de street-art peintes sur les rideaux de fer des boutiques. Dommage...
Nous voilà arrivés sur le Port Vell et ses nombreux yachts. Le quartier est résolument moderne, avec le centre commercial et l'aquarium géant. Au loin nous apercevons l'hôtel en forme de voile, le W, ainsi que le téléphérique descendant de la colline de Montjuïc vers le port. Nous cassons la croûte en ces lieux avant de repartir par la passerelle menant à la colonne avec la statue de Christophe Colomb. La circulation est assez dense autour de la petite place, mais l'endroit vaut le coup d'œil. Nous bouclons notre visite du quartier gothique en remontant vers la place du Roi avant de rejoindre la place de la cathédrale et son marché de Noël. Dans la majorité des cabanes sont vendus des crèches et des santons. Parmi ces derniers, j'en remarque plusieurs représentant un petit personnage, culotte baissée, en train de déféquer. C'est le caganer, un santon typique de la Catalogne, souvent placé dans un endroit discret de la crèche, symbolisant la fertilisation des sols. Enseigne au dragon sur les Ramblas
Enseigne au dragon sur les Ramblas
Nous rejoignons ensuite le Palais de la Musique avec sa superbe façade de style moderniste, œuvre de Lluís Domènech i Montaner. La nuit commence à tomber et les éclairages mettent bien en valeur le bâtiment même s'il paraît assez à l'étroit, cerné par d'autres immeubles. Là aussi, l'édifice mérite le détour. L'intérieur présente une coupole de toute beauté, paraît-il, mais à cette heure les visites sont terminées.
Nous retournons donc vers la cathédrale que nous trouvons ouverte, l'occasion rêvée pour une petite visite. Bien mis en valeur par les éclairages, l'édifice est assez austère mais ne pas s'y rendre serait louper quelque chose. Ainsi, sur fond de vitraux colorés, entourée de solides piliers de pierre, la statue du Christ semble suspendue dans les airs. Dans la cathédrale de Barcelone
Dans la cathédrale de Barcelone
Fatigués par notre journée de visite, nous regagnons à pied notre appartement, après un détour au supermarché du coin pour y acheter de quoi préparer notre repas de ce soir.

                   Diaporama de photos d'Espagne
RSSTwitterGoogle+Flickr500pxContact

©2006-2018, Stéphane Bon