Haut de page

Madère

La pointe São Lourenço

À l'extrémité nord-est de Madère une presqu'île s'avance dans l'Atlantique, la pointe São Lourenço. L'environnement essentiellement minéral et aride, battu par les vents, est très différent du reste de l'île : ici, point de végétation luxuriante, à l'exception de quelques lichens et d'une sorte d'herbe blonde.
Longue de neuf kilomètres et large de deux, cette langue de terre au bout de laquelle se dressent deux îlots porte le nom de la caravelle de l'explorateur João Gonçalves Zarco qui débarqua du côté de Machico en 1419.
La pointe São Lourenço se découvre à pied, le long d'un sentier bien balisé.

Les picos de Madère

Île montagneuse, Madère est constituée de nombreux sommets, ou picos, souvent difficilement accessibles en raison de leurs flancs escarpés. Des sentiers de randonnées permettent cependant de rallier certains d'entre eux pour bénéficier d'une vue panoramique sur l'île.
Le Pico Ruivo (1862 m), le Pico das Torres (onze mètres moins haut) et le Pico do Arieiro (1818 m), les trois principaux pics sont regroupés au centre de l'île.

Les levadas

Une levada est un canal d'irrigation courant sur des kilomètres avec une déclivité relativement faible.
Sur l'île de Madère, des dizaines de levadas ont été construites dès le XVIème siècle pour acheminer l'eau du versant nord-ouest de l'île, plus arrosé, vers la partie sud-est plus sèche afin de favoriser l'agriculture. La plupart des levadas cheminent à flanc de montagne, mais certaines traversent des tunnels creusés sous les massifs, parfois sur plusieurs kilomètres.
Les levadas forment un réseau de plus de 2000 kilomètres le long duquel sont balisés de nombreux sentiers de randonnée.

Fiche technique

Formalités

Passeport ou carte d'identité.

Décalage horaire

-1h00.

Trek

"Madère, la grande traversée"
Grand Angle, juin 2017.
14 jours, dont 12 jours de marche.

Carte

Carte de Madère
RSSTwitterGoogle+Flickr500pxContact

©2006-2017, Stéphane Bon