Haut de page

Écosse

Retour à Edimbourg

Mercredi 24 juin 2009
Un soleil resplendissant nous cueille au réveil, nous permettant de profiter une dernière fois de la vue sur les Cairngorms au petit-déjeûner.
Nous prenons le bus peu avant 10h00, direction Aviemore, puis Pitlochry où nous avons prévu de faire une halte à la distillerie Dalwhinnie. Ce que nous ignorions, c'est que le bus s'arrête assez loin de celle-ci, bien que le village soit assez petit. Distillerie de whisky de Dalwhinnie
Distillerie de whisky de Dalwhinnie
Il nous faut trente minutes de marche, avec nos gros sacs à dos, pour la rejoindre. Je ne suis pas spécialement amateur de whisky, contrairement à mes deux compagnons de voyage, mais je trouve la visite, payante, intéressante. Elle s'achève par une dégustation d'une larme de whisky maison. Décidément, si j'apprécie vraiment l'odeur du breuvage, son goût ne m'emballe pas, c'est trop fort pour moi. Tony et Nicolas, eux, apprécient, et d'ailleurs ils en achètent une bouteille chacun.
Retour à pied à l'arrêt de bus où nous attendons une petite heure sur le bord de la route A9. L'occasion de se reposer un peu.
Pitlochry est un village pittoresque, assez grand, aux belles maisons de pierre. Nous y occupons à trois un dortoir de six couchages à l'auberge de jeunesse, une charmante demeure sur les hauteurs de la bourgade.
Pour une raison que j'ai du mal à m'expliquer, j'ai envie de manger un sandwich au pâté ce soir. Seulement, de pâté, il n'y en a point au supermarché du coin. Ce sera donc des raviolis au menu.
Jeudi 25 juin 2009
Nous poursuivons notre descente vers le sud en bus. Progressivement, le paysage se fait plus doux, les collines succédant aux montagnes avant de laisser place à une sorte de plaine. Avant l'arrivée sur Edimbourg, la traversée du Firth of Forth, l'estuaire du fleuve Forth, se fait sur un grand pont parallèle à celui, à l'architecture singulière, du chemin de fer.
Nous prenons une chambre au Cowgate Tourist Hostel. Ce n'est pas cher, neuf livres la nuit par personne, mais franchement pas terrible, voire miteux : lit très mou aux ressorts inconfortables, sanitaires pas très propres et douche carrément à la limite de l'insalubrité avec des moisissures à l'odeur très forte. Bref, une adresse à éviter, sauf si le tarif est le premier critère. Le château d'Edimbourg
Le château d'Edimbourg
Nous partons vers le centre d'Edimbourg, à deux pas de là, pour visiter le château. C'est vraiment intéressant. La preuve, nous y passons presque trois heures, ne le quittant qu'à la fermeture à 18h00. Il y a beaucoup de choses à voir, à apprendre. Et pour les photos, le moment de la fermeture est idéal : il y a moins de monde et la lumière est bonne.
Nous dinons dans un pub, un très bon haggis arrosé d'une bière assez quelconque. C'est la fin du voyage, on se lâche avec un dessert, un pudding au chocolat, tiède, accompagné d'une boule de glace. Excellent. Une dernière bière (pas mieux que la précédente), et nous regagnons notre hostel. La rue est bruyante du fait du club et du bar juste en face.
Vendredi 26 juin 2009
Dans le bus qui nous mène à l'aéroport, j'apprends la mort de Michael Jackson, sur les écrans de télévision diffusant les images d'une chaîne d'information continue.
Nous regagnons Strasbourg en faisant une escale à Amsterdam. Clap de fin sur ce joli voyage dans un pays qui m'a enchanté par ses paysages, même si la météo, capricieuse, dira-t-on, a un peu gâché le séjour.

                   Diaporama de photos d'Écosse
RSSTwitterFlickr500pxContact

©2006-2019, Stéphane Bon