Haut de page

Tour de la presqu'île de Crozon

De Pentrez à Landévennec

Vendredi 18 septembre 2020 (29 kilomètres)
Un fort vent d'est nous cueille en quittant le logement à l'aube. Les rues de Pentrez sont quasiment désertes, seuls y résonnent les bruits de nos pas et de nos bâtons sur l'asphalte. Aujourd'hui, nous traversons la presqu'île de Crozon du sud au nord, à travers les terres. Nous délaissons le balisage blanc et rouge du GR 34 pour celui, jaune et rouge, du GR 37, nous enfonçant dans les landes pour fermer notre boucle. Au hameau de Cothérel, nous laissons de côté le sentier officiel pour éviter une boucle d'un peu moins de dix kilomètres. Hier soir, sur le plan du topoguide, complété par la cartographie sur le téléphone, j'ai repéré un vague chemin conduisant au sommet du Menez Hom. Il me semblait être une alternative raisonnable pour cette dernière journée de randonnée. La fatigue est présente, mes tendons d'Achille sont toujours enflés et nous avons encore quatre heures de route pour regagner la maison. Cette sente à peine indiquée sur la carte se révèle être un parcours balisé pour les VTT jusqu'à la D887. Au-delà, il s'agit d'un joli sentier de randonnée, étroit, parfaitement tracé. Au sommet du Menez Hom
Au sommet du Menez Hom
La végétation de lande rase battue par le vent, le ciel un peu chargé et le sommet arrondi du Menez Hom, tout cela me rappelle furieusement certains paysages écossais.
Les bretons ne s'embarrassent pas de virages, zigzags et autres artifices du même acabit : c'est droit dans la pente ! Si bien que, rapidement, nous voici au sommet balayé par des rafales, en simple tee-shirt alors que les autres touristes présents, montés là en voiture ou camping-car, sont bien emmitouflés. De là, à 330 mètres d'altitude, nous avons une belle vue panoramique. Nous reconnaissons au loin des lieux où nous sommes passés cette semaine : Morgat et Crozon, le Cap de la Chèvre, la Pointe des Espagnols... Plus loin encore, nous distinguons les façades blanches de Brest et, à l'opposé, le cap Sizun.
Nous descendons par le GR 37 qui rattrape rapidement de longues portions de route peu fréquentées au milieu de la forêt. Ici, en Argol, le paysage change radicalement par rapport aux jours précédents, on a du mal à croire que la mer n'est qu'à quelques kilomètres de là, à vol d'oiseau. La silhouette élégante du pont de Térénez
La silhouette élégante du pont de Térénez
La silhouette élégante du pont de Térénez surgit au détour d'un virage alors que nous atteignons les berges de l'Aulne. Inauguré en 2011 à la place d'un ancien pont dont les piles offrent un beau belvédère, c'est le premier pont courbe à haubans de France. Nous faisons un aller-retour jusqu'à l'autre rive, jetant fréquemment un regard sur les câbles d'acier soutenant le tablier, avant de reprendre le sentier qui passe dessous. Nous retrouvons là le GR 34. L'Aulne nous accompagne toujours, jouant souvent à cache-cache au travers des grands arbres. Le sentier alterne montées et descentes, s'élevant franchement avant Landévennec pour mener à un point de vue surélevé sur le cimetière des bateaux de guerre. Cimetière de bateaux de guerre de Landévennec
Cimetière de bateaux de guerre de Landévennec
Plus loin, nous faisons un détour par l'abbaye de Saint Guénolé pour rejoindre ensuite le parking où nous avions laissé la voiture. La boucle est bouclée, la belle presqu'île de Crozon n'a presque plus de secrets pour nous !

                   Diaporama de photos de Crozon
500pxFlickrInstagramTwitterRSSContact

©2006-2021, Stéphane Bon