Haut de page

Pérou

Cordillère Huayhuash

La cordillère Huayhuash (qui se prononce "Why wash") étire sa partie centrale, dans laquelle sont situés les vingt principaux sommets dont cinq dépassent les 6000 mètres d'altitude, du nord au sud sur moins de 30 kilomètres tandis qu'un chaînon secondaire d'une quinzaine de kilomètres s'étend vers l'ouest.
Le trek qui en fait le tour sur près de 170 kilomètres est souvent considéré comme l'un des plus beaux de la planète. Engagé en raison de l'isolement et de l'altitude constante, il offre de superbes panoramas sur les sommets enneigés du Yerupajá (6634 m), du Jirishanca (6094 m), du Siula Grande (6344 m) ou du Carnicero (5960 m) depuis les nombreux lacs, appelés localement lagunas, aux eaux de différentes nuances de bleu et de vert.
Dans ces paysages sauvages et préservés, quelques fermes aux murs de pierre et toits de chaume appelées chozas occupent les fonds de vallée où paissent vaches et moutons.

Cordillère blanche

Au nord-ouest du Pérou, la Cordillère Blanche est le massif tropical le plus élevé de la planète. Abritant plus de trois cents sommets de plus 5000 mètres, dont une trentaine de pics s'élevant au-delà de 6000 mètres, il s'agit certainement de l'une des plus jolies chaînes des Andes. Avec le point culminant du pays, le Huascaran (6768 mètres), mais également d'autres sommets aux noms mythiques tels que l'Alpamayo, le Huandoy ou le Pisco, c'est un endroit de rêve pour qui aime la montagne.

Arequipa

Surnommée la Ville Blanche, à cause de la couleur de la pierre d'une partie de ses monuments, Arequipa est une ville coloniale méritant de s'y arrêter deux ou trois jours pour flâner dans ses rues et s'attarder dans sa cathédrale ou le Couvent Santa Catalina, une véritable ville au coeur de la ville.

Trek du Salcantay

Alternative au Chemin de l'Inca pour rejoindre le Machu Picchu, le trek du Salcantay traverse la cordillère de Vilcabamba et passe par un col à 4600 mètres d'altitude dès le premier jour de randonnée avant d'entamer une longue descente aux franges de la selva, la forêt amazonienne.
Le paysage change alors radicalement, passant d'un univers minéral dominé par les sommets enneigés des nevados Humantay et Salcantay, à une végétation dense où de nombreuses fleurs et orchidées apportent des touches de couleur au milieu de multiples nuances de vert.
Après trois jours de marche, le sentier aboutit à la station hydroélectrique au pied du Machu Picchu, à l'endroit où s'arrête la ligne de chemin de fer.

Cusco et la Vallée Sacrée

L'ancienne capitale de l'empire inca est une ville animée, vivante. Parcourir ses ruelles est un enchantement constant, on ne peut qu'être émerveillé par ces lieux où les murs incas aux imposants moellons parfaitement imbriqués ont résisté à bien des séismes. De nombreux routards et trekkeurs déambulent dans Cusco, point de chute incontournable pour qui veut parcourir le Chemin de l'Inca menant au Machu Picchu.

Machu Picchu

Le 24 juillet 1911, l'archéologue américain Hiram Bingham, de l'université de Yale, s'aventure pour la première fois sur les terrasses du Machu Picchu. L'histoire lui attribuera la découverte (ou plutôt la redécouverte) du fabuleux site inca. En réalité, celui-ci était bien connu des paysans vivants dans les hameaux au pied de la montagne. C'est d'ailleurs l'un d'entre eux, Melchor Arteaga, secondé à la fin par le jeune Pablito, qui le guida jusque là. Les ruines étaient couvertes par une dense végétation mais Bingham comprit rapidement qu'il s'agissait d'une découverte de première importance.
Jusqu'en 1915, il conduira trois expéditions pour dégager et explorer les lieux, ces expéditions étant financées par l'université de Yale et la société du National Geographic.

Cordillère Vilcanota

Sur près de 120 kilomètres, la cordillère de Vilcanota égrène ses 469 glaciers sur de nombreux sommets dépassant les 5000 mètres d'altitude.
Le seigneur des lieux, visible de loin, est l'Ausangate (6372 m), la quatrième montagne la plus haute du Pérou. Un trek classqiue permet d'en faire le tour en quelques jours, tandis qu'un autre parcours traverse la cordillère de la laguna Singrenacocha à la laguna Sibinacocha en passant par le col du Condor à 5200 mètres d'altitude.

Lac Titicaca

Son nom signifie "Puma gris" en aymara. Juché à 3812 mètres d'altitude, il fait près de 180 kilomètres de long sur 90 kilomètres au plus large, à cheval sur le Pérou et la Bolivie. Sa superficie est de plus de 8500 km² et 41 îles constellent ses eaux bleues. C'est le plus haut lac navigable du monde. Cette mer intérieure nichée au cœur des Andes, c'est le lac Titicaca.

Fiche technique

Formalités

Passeport valable 6 mois après le retour. Pas de visa.

Décalage horaire

-7h00 en été / -6h00 en hiver

Treks

"Cordillère blanche et vallée sacrée"
Nouvelles Frontières, juin 2004.
24 jours, dont 5 jours de marche dans la Cordillère Blanche, 2 jours de balade autour du lac Titicaca et 6 jours de marche dans la région de Cusco et du Machu Picchu.
Altitude maxi : 4750 m (col de Punta Union, Cordillère Blanche).

"La cordillère Huayhuash"
Tirawa, juin 2016.
21 jours, dont 17 jours de marche.
Altitude maxi : 5060 m (col de Santa Rosa, Cordillère Huayhuash).

"Salcantay et Ausangate"
Tirawa, septembre 2018.
22 jours, dont 16 jours de marche.
Altitude maxi : 5200 m (col du Condor, Cordillère de Vilcanota).

Carnet de voyage

Cartes

Carte du trek de la cordillère Huayhuash
Carte du Pérou
RSSTwitterGoogle+Flickr500pxContact

©2006-2018, Stéphane Bon